L’amour est une drogue, c’est scientifiquement prouvé


Les addictions utilisent les mêmes voies neuronales que les sentiments amoureux.

De Baudelaire à Sylvie Vartan, le langage de l’amour a souvent emprunté le lexique de l’addiction, depuis l’ivresse de la passion jusqu’au sevrage de la rupture. Et si les poètes et les yéyés avaient raison ?

Lire l’article sur Slate.fr de Clément Guillet.